Opération "Medal of Honor pour Richard D. Winters"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Opération "Medal of Honor pour Richard D. Winters"

Message  Ben Von Brandt le Mer 11 Nov - 21:42

Lors de l'Assemblée Générale de l'Association du 506ème régiment d'infanterie Parachutiste qui s'est tenue le 16 août 2002 dans la ville de Timonium dans le Maryland (USA), les membres ont voté à l'unanimité d'encourager la distinction du Major (retiré) Richard Dick Winters par la Médaille du Congrès ou Medal of Honor, la plus élevée des distinctions des Etats-Unis d'Amériques.

Mais dans la loi américaine, cette médaille ne peut être donnée qu'à un seul soldat par division et un des membres de la 101ème Airborne Division a déjà été décoré à titre posthume par la Medal of Honor. Il s'agit du Lieutenant Colonel Robert G. Cole - Commandant du 3rd Battalion, 502nd Parachute Infantry Regiment. Richard Winters a reçu par conséquent une autre médaille, la Distinguished Service Cross.






VOICI LES RAISONS DE CETTE CITATION;


Le First Lieutenant Richard D. Winters - Company E, 2nd Battalion, 506th Parachute Infantry Regiment, 101st Airborne Division - s'est distingué par son courage et son intrépidité lors de l'action qu'il a organisé et mené le 6 juin 1944 dans la localité Le Grand Chemin, en Normandie ().

Pendant les premières heures de l'opération aéroportée le Jour J, le Lieutenant Winters a assuré temporairement le commandement de la Easy Company, qui comptait alors douze hommes, et a lancé une attaque pour détruire une batterie allemande composée de quatre canons de 105 mm faisant feu sur la plage de débarquement nom de code Utah Beach.

Le Lieutenant Winters a mené personnellement une reconnaissance sous un feu ennemi intense et dans les secondes qui suivirent, il a organisé et conduit une action rapide et violente pour détruire la batterie, composée d'une garnison de 50 soldats allemands. Le Lieutenant Winters a placé ses hommes en équipes de soutien et d'attaque, puis il a rampé vers une nouvelle position. En chemin, il repère un soldat allemand et l'abat instantanément. L'équipe de soutien engage alors un des canons ennemis. Winters se positionne en tête de la colonne d'assaut et court sous les tirs ennemis à travers le champ jusqu'à une haie où ils avaient réduit au silence le premier canon.

Comme l'ennemi battait en retraite à cet endroit, Winters abat trois nouveaux allemands et met en place l'assaut vers le second canon. Il met en batterie une mitrailleuse lourde chargée de couvrir l'intérieur d'une tranchée qui mène vers le second canon. Rampant dans cette tranchée, il remarque que sa route est bloquée par une mitrailleuse lourde allemande déjà mise en place. Sans hésitation, Winters ouvre le feu et blesse les deux servants allemands de la mitrailleuse.

Il laisse trois de ses hommes pour tenir le premier canon, et charge le second canon avec cinq de ses hommes en lançant des grenades devant eux. Encourageant ses hommes en leur criant des messages de soutien et en menant l'assaut, Winters capture le second canon et découvre à cet emplacement une carte où étaient positionnées toutes les batteries d'artillerie et positions de mitrailleuses lourdes dans la totalité de la péninsule du Cotention. Après avoir envoyé cette carte vers son Quartier-Général, Winters décide de poursuivre l'attaque vers le troisième canon. Celui-ci est rapidement capturé.

Avec trois canons sous son contrôle, Winters s'arrête un instant pour détruire les tubes des canons. Toujours sous le feu ennemi, il ordonne à une autre section de capturer le dernier canon, ce qu'elle fait en un temps record.

La mission accomplie et sous un feu ennemi intense provenant des haies adjacentes au proche Manoir de Brécourt, Winters décide alors de battre en retraite. Comme à son habitude, il est le dernier à quitter les lieux, après avoir tué un autre soldat allemand.
Winters et ses hommes ont tué 15 soldats allemands, blessé un plus grand nombre encore, et fait 12 prisonniers.

En tout, Winters a, à lui tout seul, tué au moins cinq soldats allemands et son assaut a permis de détruire les quatre canons de la batterie jusqu'alors défendue par près de 50 soldats parachutistes d'élite allemands.

Plus tard, au courant de l'après-midi, Winters a mené des actions coups-de-main contre les forces ennemies, protégeant ainsi leur retour vers les positions fortifiées des parachutistes alliées jusqu'à ce que les troupes débarquées venant de la plage de Utah Beach sécurisent le Manoir de Brécourt.

Le formidable commandement, le courage sans faille et le sens du devoir montré par le Lieutenant Winters ont permi à cette mission d'être une réussite totale qui est un exemple héroique pour toutes les forces armées.

Ben Von Brandt
Admin

Messages : 136
Date d'inscription : 27/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://airsoft-ww2.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum